Tiny-tiny RSS, Piwik et serveur boosté

Tiny-tiny RSS, Piwik et serveur boosté

Ce billet est juste un petit édito pour parler des différentes installations des ces dernières semaines dont Tiny-tiny RSS, Piwik.

Tiny-Tiny RSS

Il y a une semaine j’ai mis en place Tiny-Tiny RSS, qui est un CMS de gestion des flux RSS. Je l’ai installé pour regrouper en un seul endroit tous les flux RSS des sites dont je suis l’actualité et me faciliter la gestion des ces flux. En plus de préserver ma vie privé

L’installation est très facile, je vais pas faire de tuto car le web en regorge, la seule difficulté rencontrée était l’activation des quelques options, notamment l’API pour connecter l’application Android TTRSS, en effet, j’étais obligé de modifier l’option directement sur la base de données SQL.

En une semaine d’utilisation, je suis satisfais du résultat, même si je trouve que l’interface web est très rudimentaire et “brute” mais très efficace. L’application sur smartphone est sympas même si à mon goût il manque les notifications pour alerter d’un nouvel article dans un site bien précis, comme c’est le cas dans d’autre applis.

Mah bon breff, l’utiliser c’est l’adopter et c’est mon cas !

Piwik

Pour suivre l’activité du site zenzla.com, j’utilisais Google Analytics, mais pour des raisons de respect de la vie privée, j’ai préféré le supprimer il y a 2 ans maintenant, et tentais de le remplacer par Piwik, mais ce fut un échec, impossible de l’installer, et je ne voulais pas trop bidouiller mon serveur.
Je suis donc resté un moment sans pourvoir suivre l’activité de mon site, mais il y a quelques jours je l’ai réinstallé et tout est Ok !!

En regardant les premier résultat, je me suis rendu compte que le nombre de visiteur n’avait pas évolué depuis 2 ans, a vrais dite j’étais un peu déçu, mais bon vive la stabilité.

Serveur boosté

Et j’ai enfin eux le temps de booster mon serveur qui héberge mon Owncloud et d’autre application !! il passe de 2Go à 4Go de RAM et de 200Go à 1,2To de capacité de stockage, oui oui oui plein d’espace pour plein de chose !!!

Bon voilà, c’est juste un petit billet

La pédagogie du libre, c’est la base

La pédagogie du libre, c’est la base

Depuis quelques mois, je lis des articles assez critique que le monde du libre, les libristes et la pédagogie du libre. Je ne me reconnais pas dans ce qui est écrit.

Ces articles dénoncent la communauté du libre comme étant une communauté fermée, qui parle qu’a elle-même, et ne fait pas l’effort d’aller vers ceux « qui ne savent pas ».
Une communauté dont le code de fonctionnement est difficile à lire et à suivre, et tous ceux qui dérogent à la règle ne sont pas les bienvenus

Moi je dis que c’est accusation sont fausses !!

Car dans toutes les événements dans lesquels j’assiste en tant qu’orateur, auditeur, ou organisateur, comme c’est le car pour les événements Root66, cafés vie privée, Ubuntu Party nous prenons le soin de répondre aux attentes des personnes présentes quelques soit leur niveau technique, âge ou sexe.

Nous essayons de vulgariser le plus possible, sans tomber pour autant dans le simplissime, car oui il faut apprendre pour avancer, et apprendre prend du temps et demande une volonté que tous n’ont pas.
Car pour s’approprier les logiciel libre, il faut avant tout être convaincu par leurs utilités sans cela vous pouvez répéter mille fois la même chose, cela entrera d’un côté et ressortira de l’autre.

La pédagogie du libre avant l’action

Il est vrai que beaucoup de libristes brûlent les étapes en expliquant qu’il faut vite quitter Microsoft, et MS office et de passer à Debian et libre Office, ou qu’il faut vite quitter les réseaux sociaux comme Facebook, Google+ car derrière il y a la NSA. Cela ne fonctionnera jamais, car trop brutal, et anti-pédagogique.

Demander à une personne de quitter MS, alors que toute sa vie il a travaillé dessus, ne se fera pas d’un claquement des doigts, mais se fera qu’après un apprentissage, un sevrage et une conviction d’un tel acte. Et c’est seulement en étant pédagogue que nous y arriverons.

Le problème c’est que tout le monde n’est pas sensible à la question des logiciels libre et de la protection de la vie privée, car c’est vrai qu’il est plus facile d’aborder ces thèmes lors des cafés « vie privée », ubuntu party ou quadrapero, car nous avançons en terrain conquis, et que le public est prédisposé, car il a fait l’effort de se déplacer et donc s’attend à ce discoure.
Mais le vrai défi est de convaincre « les autres », ceux qui s’en foutent totalement, ceux qui pensent qu’ils n’ont rien à cacher, ceux qui utilisent pleinement les nouvelles technologies et qui ne veulent pas se prendre la tête avec le chiffrement et la protection de leurs données. Il est là le vrai défi.

Bref, je ne sais plus où j’en suis, il se fait tard, et les idées s’embrouillent !! Je ne sais plus ce que je voulais dire, mah bon c’est dit

Des toilettes connectées bientôt commercialisées

Des toilettes connectées bientôt commercialisées

toilettes connectées
toilettes connectées

La société Ch.Iot-Software spécialisée dans la fabrication de gadgets connectés vient d’annoncer la mise sur le marché de toilettes connectées d’ici la fin de l’année.

Dans le communiqué diffusé sur le site du constructeur, le responsable marketing Mr. Camou, explique que « le marché est prêt …. la multiplication des objets connectés nous encourage à aller en ce sens » il indique que « Les services rendus par les toilettes connectées sont innombrables et d’une utilité de santé public non négligeable ».

Une multitude d’options pour les toilettes connectées

En effet, selon la brochure que nous avons pu nous procurer, ces  toilettes connectées sont dotés d’un vrai laboratoire d’analyse dont la majorité est en option ;

  • Détection de germes pathogènes dans les selles comme les salmonelles le clostridium
  • Possibilité de faire une Coproculture (culture bactériologique des selles) In situ pour une éventuelle détection d’indice d’une parasitose
  • Possibilité de faire une Hemoccult (présence de sang dans les selles)
  • Possibilité de faire une fécalogramme (analyse approfondie de la composition des selles) pour rechercher une maladie de l’absorption digestive
  • Calcule du taux Carbone/Azote dans vos selles afin d’analyser la diversité alimentaire
  • Analyse des urines est aussi possible en effectuant une ECBU, qui est un examen cytobactériologique des urines, dont le but est d’identifier une infection urinaire
  • Il sera aussi possible de faire un test de grossesses et avoir les résultats via une notification dans les 2 minutes qui suivent

En plus des analyses médicales, les toilettes connectées peuvent aussi collecter des données intéressantes sur l’utilisateur ;

  • Donne le poids de l’utilisateur avec un suivi quotidien des variation
  • Analyse la consistance des selles (solide/liquide) et propose un régime alimentaire approprié (+ ou – de fibre, produit laitier ou fruits et légumes etc…)
  • Analyse de la quantité et qualité des gaz émis lors de l’utilisation, pour déterminer le bon fonctionnement du tube digestif
  • Analyse du revêtement anal de l’utilisateur avec une caméra infrarouge pour détecter les fissures anales
  • Analyse la régularité de passage à la selles, et vous envoie une notification si il constate une absence prolongée pour vous informer d’une possible constipation.
  • Mesure de la température corporelle via un thermomètre anal intégré

L’appareil est connecté aux serveurs de Ch.Iot-Software, et cela pour une analyse fine des données collectées.
Les analyses peuvent transmises directement au médecin traitant du client  en cas de détection d’une anomalie nécessitant une intervention médicale.

L’entreprise assure que l’envoie des toutes les données collectées par les toilettes connectées vers ses serveurs sera confidentiel et 100 % sécurisé, et quelle exploitera anonymement les données uniquement pour améliorer le système afin d’apporter une meilleur qualité de services.

« Tous est mis en n’œuvre pour sécuriser les données transférées via et ver nos serveurs, nous avons un système 100% infaillible et inviolable » assure le responsable de sécurité des SI de la boite, et ex collaborateur de TV five World.

Une application sera disponible pour Android dans un premier temps, elle sera disponible ensuite pour les autres plateformes. Cette application permettra de suivre en temps réel les résultats de votre passage sur les toilettes connectées et vous indiquera les démarches et les compléments d’analyses à effectuer en cas d’anomalie via des notifications.

Coté hardware, les toilettes connectées embarque une puce mobile SiP Imodium C-M620 double-cœur cadencé à 254 MHz. 3 port micro-USB. Le Bluetooth 3.0, pour la connexion avec le smartphone et le NFC sont de la partie. Concernant la compatibilité Android, ces toilettes peuvent être appariées avec n’importe quel smartphone Android à partir du moment où ce dernier possède, au minimum, la version 4.0 Ice Cream Sandwich de l’OS mobile de Google.

Le prix de ce petit bijoux n’est pas encore divulgué, mais selon nos source il avoisinerait les 1500€ pour le prix de base, beaucoup plus si on y ajoute les différentes options citées plus haut. Néanmoins un prix très attractif serait proposé aux clients qui donneraient leurs accords pour vendre les données collectées aux organismes d’assurance et de mutuelles santés.

« Le prix de base n’est pas très élevé, mais avec les différentes options proposées, il peut monter très vite, c’est pour cette raison que nous proposons à nos clients une remise de plus de 50% sur ces options si ils acceptent de nous céder l’ensemble des données nominatives collectées.

Enfin, pour la promotion de ce produit via une campagne publicitaire, Ch.Iot Software à fait appel à l’ancienne gloire du football brésilien et ballon d’or 2007 ; Kakà.

Oreillette satellitaire, Le buzz avant l’information

Oreillette satellitaire, Le buzz avant l’information

C’est une anecdote  banale parlant d’oreillette satellitaire qui me pousse à écrire cet article ! elle démontre la propagation d’information fausse et non vérifiée de la part des médias qui courent après l’information et le buzz à tout prix.

Avant-hier, Mercredi 10 juin je tombe sur un article d’AlgérieFocus qui explique comment un nouveau cas de triche fut signalé, il s’agit d’une fraude à l’aide d’une oreillette satellitaire, oui oui !! Une oreillette satellitaire d’une valeur de 50.000 DA (400 €).

Cet article est appuyé par une vidéo de la chaine algérienne montrant la ministre de l’Education nationale Nouria Benghebrit avec un surveillant qui explique comment cette candidate utilisait ce moyen high-tech pour tricher.

Oreillette satellitaire, ça exite ?

Le problème c’est que beaucoup de chaîne d’information et de quotidien en France ont repris l’information sans vérifier la véracité des faits, le buzz étant plus important que l’information comme BFMTV (Pas étonnant) , France 24, Le figaro, Ouest-France etc… et le plus surprenant Le Monde.

Le problème c’est qu’il n’existe pas d’oreillette satellitaire, et si il en existait elle ne courait pas la modique somme de 400€. Car en effet l’oreillette montrée dans la vidéo est un simple gadget Bluetooth que nous pouvons trouver facilement sur les sites spécialisés dans la vente de matériel pour les espions en herbe ici ou

Cet emballement médiatique basé sur une déclaration d’un surveillant qui ne connait strictement rien en matériel de communication sur une chaîne de télévision déjà épinglée pour ses informations plus que bancales et son manque de sérieux, démontre qu’aujourd’hui que le buzz passe avant la véracité de l’information.

En effet comme nous sommes en période de Bac, ce type de fait divers racoleur attire la curiosité et donc susceptible d’augmenter le nombre de visiteur, donc du trafic, et en passant les recettes publicitaires. Bref, plus tu racontes des conneries, plus tu augmentes tes chances d’être à la Une de l’info poubelle.

Neutralité du net : une explication claire et limpide

Neutralité du net : une explication claire et limpide

Comment expliquer la neutralité du net

Je ne sais pas si vous avez essayé ?, moi oui!! et souvent nous donnons l’exemple de l’autoroute en essayant de ne pas embrouiller notre interlocuteur dans les explications et exemples que nous donnons. Car il est très important que chacun d’entre nous intègre le concept de la neutralité du net et son importance pour l’avenir du réseau mondial.
En France la quadrature du net en a fait son combat, et essai de sensibiliser les internautes à l’importance d’un réseau neutre : “La neutralité du Net est un principe fondateur d’Internet qui garantit que les opérateurs télécoms ne discriminent pas les communications de leurs utilisateurs, mais demeurent de simples transmetteurs d’information.

Une vidéo de Data Gueule, qui en moins de 4 minutes explique d’une manière claire l’importance de la neutralité du net, et comme une bonne vidéo vaut mieux que de belles paroles, je vous propose de découvrir cette petite animation:

En regardant cette vidéo, l’exemple qui m’a le plus interpellé, et celui de la télévision, car il est vrai qu’aujourd’hui seul un petit groupe de riche dirigeants nous imposent des programmes dont ils sont seul décisionnaire, et en généralité c’est de la MERDE.
Et franchement je pense qu’aujourd’hui, personne n’a envie qu’internet soit aussi débile et merdique que les programmes de TF1.

Même si personnellement je n’y crois pas!! car l’essence même du web est l’internaute et sont envie de communiquer et de partager, ce qui n’est pas la cas de la télé. même si c’est vrais que le but premier de la télévision était de faire rentrer la culture dans les foyers qui n’y avaient pas accès, nous voyons aujourd’hui le résultat avec toute les télés-i-réalité qui inondent les écran et qui démolissent à coup de bêtises les cerveaux incrédules des spectateurs.

Bon bref, j’étais partie pour partager la la vidéo, me voilà entrain de faire un trip sur le télévision O_o

Virus sur Linux : il y en a ou pas ?

Virus sur Linux : il y en a ou pas ?

Virus sur Linux
Virus sur Linux

Est-ce qu’il y a des virus sur Linux ?

Ce billet vient après un petit échange dans la mailingliste de root66, association qui fait la promotion des logiciels libres dans les Yvelines.
Je ne vais pas vous relater toute la discussion en grosso-modo dans l’un des slide d’une future présentation sur les avantages et le choix des logiciels libres par rapport aux logiciels propriétaires, il est noté “Il n’y a pas de problèmes de virus sur Linux” ou quelques chose comme ça.

Il faut dire que je ne suis pas accord avec cette confirmation, car de mon côté j’aurais mis « Les problèmes de virus sur linux sont très rares, voir exceptionnels »
Ce qui à mon sens est plus proche de la réalité, que de dire qu’il n’y a pas de virus sur Linux ou dans les logiciels libre en général.

Même si nous sommes tous d’accord sur le fait qu’un OS libre comme Linux nous protège des scripts malveillants et nocifs, ceci est un acquis incontestable, à l’heure actuelle en tous cas.
Car la forte séparation entre un utilisateur normal et l’utilisateur Root, permet d’éviter beaucoup de problèmes, le virus n’ayant pas les droits d’administrateur, il se contenterait du répertoire /home tous au plus, et sa propagation devient donc très limitée, ce qui n’est pas toujours le cas sur Microsoft pas exemple.

Pour quoi je ne suis pas d’accord avec cette phrase.

Deux raisons à cela

Raison 1

Que veut dire « il n’existe pas », est cela parle du temps présent ? si c’est la cas, alors oui je suis Ok, nous sommes le 28 janvier, et aujourd’hui il y a pas de virus sur Linux, à notre connaissance, car il se peut qu’il y en a, à notre insu, ce que j’avoue est peu probable mais loin d’être de la science-fiction, car contrairement à une croyance propagée dans le milieu des logiciels libres GNU/Linux n’est pas immunisé, d’ailleurs aucun système ne l’est.

En plus de cela il y a déjà eu des problèmes de virus sur Linux, même si elles remontent à quelques années, mais n’empêche que cela à existait et donc cela peut se reproduire à tous moment.

C’est certainement mon côté scientifique qui remonte à la surface, car pour moi un système immunisé à 100% cela n’existe pas, car le risque zéro n’existe pas.

Raison 2

Mais ce qui est le plus gênant dans cette affirmation, c’est que nous délivrons avec un permis à tous faire « Fait toutes les conneries que tu veux, de toutes façons tu ne risques rien, il y a pas de virus sur Linux », et nous laissons croire que le fait d’être sur une distribution GNU/Linux immunise contre les logiciels ou script malveillant quel que soit la situation.
Et de ce fait, cela encourage les utilisateurs à ne plus être vigilant, et a baissé sa garde, ce qui peut être préjudiciable pour lui et pour les autres.
L’utilisateur prend de mauvaises habitudes, des habitudes qui seront difficile par la suite à rattrapées.

Cela reste mon avis, et bien sur tout le monde n’est pas sur la même longueur d’onde, heureusement d’ailleurs, car seul le débat et la discussion permettent de faire avancer les choses d’un côté ou de l’autre.

Les ventes privées sont-ils gage de bonne qualité ?

Les ventes privées sont-ils gage de bonne qualité ?

Avant-Propos

J’avais écrit cet article en février 2013, mais jamais eu le temps de le finaliser, et puis j’ai laissé tomber, car trop de choses à faire.
Il y a quelques jours je retombe sur une vente privée Mac Douglas, et de ce fait j’ai décidé de mettre en ligne l’article tel écrit à l’époque.

L’article ventes privées

Hier soir, en zappant, je suis tombé par hasard sur un reportage qui avait comme sujet “les achats sur internet” diffusé sur France 5.

En grosso modo le reportage montrait que des marques bien connues faisaient fabriquer des produits bas de gamme pour les sites de ventes privées et de déstockage (Rien de neuf jusqu’ici). Et  donc il faut faire attention  aux boutiques sur internet dont le siège n’est pas en France, ou les  petits sites pas très connus . Et donc, le message subliminal que j’en déduits, c’est que nous pouvons acheter les yeux fermés sur les sites de ventes privées qui ont pignon sur rue et dont la réputation n’est plus à mettre en doute.

Ben laissez-moi vous dire que c’est totalement faux !! Et que j’en ai fait la mauvaise expérience sur l’un des plus connu, c’est-à-dire Vente-privees.com.

Facture ventes privées
Facture Vente privée

En mars 2011 j’ai acheté une sacoche Mac douglas  en cuir, faisant confiance à la marque qui est quand même bien connue, mais aussi au site.

Mais après quelques jours d’utilisation, des défauts apparaissent, au moindre petit frottement des égratignures, puis petit à petit la couleur d’origine se ternie, des bouts de cuir se détachent, puis le coup fatal c’est la bandoulière en cuir qui se déchire au bout. Donc 71€ à la poubelle.

Je connais un minimum les produits en cuirs, et je peux vous dire que celui-là était de très très mauvaises qualités, et je me pose la question si une appellation « cuir » est valable. Moi je dirais que c’est plutôt du carton.

J’ai fais une réclamation auprès de vente privée, mais rien y fait, le produit n’est pas garantie, alors que celui-ci avait que quelques mois d’utilisation.

Bref voici quelques photos !!

ventes privées - sacoche Mac douglas Bandoulière déchiquetée
Bandoulière déchiquetée
ventes privées - sacoche Mac douglas Curseur de la fermeture déchirée
Curseur de la fermeture déchirée

J’ai acheté par la suite une autre sacoche, mais cette fois dans un magasin spécialisé, un peu plus chère certe (100€) mais je peux vous dire que la qualité n’a rien à voir, la sacoche a plus d’un an, et son état est impeccable, en plus le vendeur m’a garantie un remboursement total si il y a défaut de fabrication au bout d’un an, car  il avait confiance en la marchandise qu’il vendait

Éditer le 07/12/2014: Aujourd’hui la sacoche a presque 3 ans, et elle est toujours dans un état impeccable

Donc la faute à qui ? Mac Douglas qui profite du boom des achats privés et fabrique des produits bas de gamme ? Ou à Vente-privees.com qui ne vérifie pas la qualité des produits qu’ils mettent  en vente ou tout simplement ils ferment les yeux, tant que le consommateur remplie les caisses.

Je ne veux pas généraliser, et je ne dis pas que tous les produits des ventes privées en générale et de Vente-privees.com en particulier sont de mauvaise qualité.

Simplocker, le malware Android qui chiffre votre téléphone et demande une rançon

Simplocker, le malware Android qui chiffre votre téléphone et demande une rançon

Vous avez certainement entendu parler ces derniers mois des malwares qui chiffrent le disque dur des PC sous windows, et qui demande une rançon au propriétaire de la machine pour ensuite lui donner la clé de déchiffrement, ces nouveaux types de malware sont appelés les « Ransomware » et le plus répondu est « Cryptolocker ».

Aujourd’hui, c’est au tour des smartphones sous Android d’être touché par ces nouvelle cyber-attaque. En effet c’est ce que révèle Robert Lipovsky dans un article du blog «ESET’s security intelligence team ».

Ce « Ransomware » scanne la carde SD du téléphone et chiffre les photos, documents (doc, PDF) et vidéos, et affiche ensuite un message en russe demandant une rançon de 260 Hryvnias ukrainiens (16 €) pour la récupération du contenu chiffré.

Ce malware semble être actif uniquement dans la région ukrainienne, là où « Google Play », le Store officiel d’Android, n’est pas encore généralisé et ou les téléchargements d’applications se font via des plateformes P2P ou des Stores alternatifs douteux.

Robert Lipovsky recommande de ne pas payer la rançon, car cela encouragerait la propagation de ce phénomène.

Présentation et agenda

Un peu débordé ces derniers jours, d’où l’absence de billet depuis près d’un mois, et celui-ci n’en n’est pas vraiment, c’est juste pour vous donner quelques nouvelles.

Demain je donne une conférence à la Cyberbase de Jouy‐En‐Josas intitulé : Hygiène numérique : Les Smartphones, conseils pratiques et applications pour préserver sa vie privée.
Je serais aussi le dimanche 24 mai à l’Ubuntu party pour diriger un atelier sur la création de conteneurs chiffrés avec TrueCrypt et parler de la protection de la vie privée.

Donc voilà, si vous êtes de passage faites-moi un petit coucou

Vie Privée : Les applications libres indispensables pour les smartphones Android

Vie Privée : Les applications libres indispensables pour les smartphones Android

Applications libres pour mobile
Applications libres pour mobile

Après avoir fait une liste de logiciels libres indispensables sur Windows et/ou GNU/Linux, voici une liste d’applications que j’utilise pour mon smartphone Android et qui préservent, si bien qu’ils le peuvent, notre vie privées et données confidentielles.

Pourquoi ce protéger ? Le Smartphone par définition reste allumé et connecté toute la journée, et de ce fait, il envoi et réceptionne des données sans pour autant en avoir la maîtrise. Le but est donc de reprendre en main cette aspect.

Il n’est pas question ici de parler d’iPhone, d’une part, je n’aime pas l’IOS, d’autre part, je n’aime pas le système fermé d’Apple (C’est 100% subjectif, et 100% assumé). Mais il se peut que les applications que je citerais soient disponibles sur l’ « Apple Store » ou est un équivalent.

La première chose à faire sur un Smartphone et de prendre les pleins pouvoirs sur le système et cela soit en le rootant soit en supprimant la surcouche logiciel des constructeurs et la remplacée par une ROM alternative comme CyanogeneMod, MIUI, ou Android Open Kang Project (AOKP).

Il faut savoir qu’en « rootant » votre Smartphone ou en le « customisant », vous perdez la garantie constructeur, mais le risque en vaut la chandelle. Vous trouverez sur internet un multitude de Tuto pour le faire.

Deuxième chose à faire est d’installer l’application F-droid, qui est un Store alternatif à « Google Play », et qui propose uniquement des Applications Libre et Open-sources.
Il faut savoir que vous ne trouverez pas toutes les applications sur F-droid car :
– F-droid vérifie les application et cela demande donc du temps
– Soit l’application n’est pas en cohérence avec les exigences de F-droid, même si celle-ci est libre
– Soit que l’application ne veut pas être sur le Store

Bref, voici la liste des applications :

Orbot : un TOR à la sauce mobile, assure l’anonymat de votre connexion. (License: NewBSD)
Orweb : Navigateur sécurisé, utilisé avec Orbot il protège contre l’analyse de réseau, bloque les cookies (License: GPL)
ObscuraCam : retouche les images en supprimant des pixels, vous pouvez de ce fait flouter les visages des personnes qui ne veulent pas apparaitre sur la photo si vous la publiez (License: GPLv3)
K-9 et APG : Pour envoyer et réceptionner les mails chiffrés et signés avec APG à la manière de Thunderbird est Enigmail sur PC (License: Apache 2.0)
TextSecure: pour des SMS chiffré et sécurisés, votre correspondant doit aussi avoir cette application. (License: GPLv3)
Cryptonite : permet d’avoir un coffre-fort numérique sur vos smartphone, exactement comme le fait un TrueCrypt sur PC.(License: GPLv2)
PixelKnot : permet d’envoyer des messages cachés dans une image (stéganographie) (License: GPLv3)
AFWall+: un Firewall mobile, empêche les applications de se connecter au réseau, sauf autorisation de votre part, vous retrouvez ainsi la maîtrise sur vos applications. (License: GPLv3)

Autres applications que je n’utilise pas, mais très intéressantes.

ChatSecure : messagerie instantanée sécurisée et chiffrée (License: Apache 2.0)
Ostel : Pour des appels téléphoniques cryptés de bout en bout, communication de type VoIP qui passe le protocole SIP. (en dev). (License: ????)
Redphone : même principe que Ostel, pour des appels sécurisés et chiffré, mais a l’avantage de fonctionner avec les réseaux GSM, ce qui n’est pas le cas de OSTEL.(License: GPLv3)

Pour plus d’infos
– https://guardianproject.info/
– https://prism-break.org/fr/